[Tips] Peindre dans de bonnes conditions

Les tutos c'est bien pratique pour la technique pure, mais rien ne vaut parfois quelques astuces pratiques à appliquer pour se faciliter la vie et peindre dans de bonnes conditions !
Aujourd'hui, je passe donc en revue les petites choses importantes et autres tips utiles à garder en tête lorsque vous vous mettez au boulot !

SOMMAIRE


Avant de commencer

Parce que peindre des bonhommes en plastique / métal / résine c'est bien beau, mais encore faut-il réunir les conditions de travail adéquates en amont ; quelques petits trucs à prendre en compte avant de s'y mettre !

  • Bien secouer ses potes avant usage ! Ça ne paraît rien comme ça, mais c'est très important : en effet, avec le temps, l'acrylique a tendance à se séparer naturellement de son diluant, qui remonte dans le pot : pour éviter cela et avoir la certitude d'avoir la bonne texture et la bonne teinte tout le temps, on secoue une dizaine de secondes le pot avant utilisation !
  • Pour travailler ses peintures, la palette humide est des plus pratiques !
    Il suffit de prendre un petit récipient type couvercle de Tupperware, d'y placer du papier absorbant type Sopalin ou mouchoir en papier que l'on recouvre ensuite d'eau, et enfin s'y superposer un morceau de papier cuisson que l'on utilisera comme palette. L’intérêt étant que l'eau absorbée par le Sopalin remonte à travers le papier cuisson par capillarité, garantissant que ce dernier reste frais et humide pendant longtemps. De cette façon la peinture sèche beaucoup moins vite, nous évitant des allers et retours permanents vers les pots de peintures, tout en nous faisant gagner du temps et en nous permettant de conserver plusieurs heures nos mélanges ; L'essayer c'est l'adopter !
  • Idéalement, on peint à la lumière du jour. Une lampe de travail est toujours un bon investissement, par contre c'est lumière blanche obligatoire, si vous ne voulez pas fausser complètement votre travail ! Une bonne lampe de peinture coûte entre 40 et 60 euros en général (bien pratiques car souvent équipées d'une loupe et d'une éclairage par sources multiples, évitant ainsi les ombres très fortes), mais à défaut une lampe de bureau Ikea avec une ampoule bien blanche peut tout à fait faire l'affaire pour un investissement moindres (environ 15-20 euros)
  • Les pinceaux : Pas besoin d'en avoir 100 ; un pinceau à pointe moyenne nous servira 95% du temps pour le plus gros de la figurine (Les Layer M de chez GW conviennent parfaitement, voire un peu plus gros).
    Pour compléter, on prévoit un pinceau à pointe très fine, pour les détails précis comme les yeux et un vieux pinceau usé et ébouriffé pour le brossage à sec, le cas échéant.
  • Procédez méthodiquement : essayez de découper les différentes phases de peinture dans votre tête avant de vous lancer, ça vous évitera des mauvaises surprises et vous y gagnerez du temps. Personnellement, je commence toujours par les plus grandes surfaces, sur lesquels je peux me lancer grossièrement et déborder, puis je m'occupe des détails successifs.

Dans la pratique

Maintenant on peut s'y mettre ! Mais alors, à quoi je dois faire attention ?

  • On dilue toujours ses peintures ! Cela paraît évident comme ça, mais on n'utilise jamais les peintures à la sortie du pot (spécialement quand on utilise de la peinture GW) : certaines peintures sont plus ou moins épaisses, l'objectif étant d'obtenir une peinture bien liquide et d'éviter les pâtés !
  • On évite de prendre trop de peinture sur son pinceau : le réservoir sert à accumuler la peinture, inutile de surcharger tout le pinceau pour autant, et encore moins de le noyer jusqu'à la virole si on ne veut pas le foutre en l'air (J'en ai même déjà parlé ici)
  • Un truc facile pour éviter la tremblotte : on pose ses coudes sur une surface stable (genre la table), histoire de """s'ancrer""" et d'éviter le dérapage malheureux en peignant ces satanées pupilles ! 😉
  • On pense à nettoyer son pinceau régulièrement, même si on ne change pas de couleur ! En effet, sur une utilisation prolongée, la peinture risque de sécher sur le pinceau, le raidir et même l'endommager... On n'hésites donc pas à le rincer à intervalles réguliers !
  • Très important ; On change son eau régulièrement !
    En effet, à moyen terme, le mélange des couleurs aidant, notre eau claire va invariablement virer à l'eau grisâtre, ce qui risque non seulement de "corrompre" nos couleurs, mais qui va en plus désaturer nos teintes...
  • Corollaire au point précédent : On change l'eau systématiquement APRÈS avoir utilisé des peintures métalliques, avant de repasser à une peinture normale pour une raison toute bête : les métalliques sont composées de minuscules paillettes brillantes, qui se déposent dans l'eau lorsqu'on nettoie son pinceau ; en rinçant son pinceau on récupère alors les paillettes des métalliques précédents, le meilleur moyen d'obtenir des peintures qui semblent briller légèrement...
  • Perso, j'utilise 2 pots à eau : un pour les peintures normales, l'autre pour les métalliques. Évidemment, mieux vaut ne pas se tromper ! 😉
  • Dans la mesure du possible, on évite de diluer à l'eau au profit de medium de dilution ; Le medium permet de garder l'équilibre des pigments dans le mélange alors que la dilution à l'eau à tendance à casser cet équilibre et augmente les risques d'auréoles et de surconcentration de pigments dans les creux
  • Et enfin la règle d'or : Point trop n'en faut ; réussir une figurine, c'est savoir quand s'arrêter !
    L'on est souvent tenté de continuer à peaufiner notre dernière acquisition, lui rajouter des reflets dans les pupilles, une effet texturant sur la cape... Et là c'est le drame : une peinture qui déborde et fout en l'air ce dégradé dont on était si fier, une faute de goût qui gâche l'ensemble de la fig, un détail hasardeux qui attire l'oeil...
    Peindre correctement, c'est aussi savoir stopper lorsqu'on est content de soi, en évitant la surenchère !

Un peu de vocabulaire

Parce que vouloir progresser c'est bien beau, mais c'est mieux quand on comprend les termes techniques, je vous met ici un petit lexique simple des termes de peintures courants que l'on retrouve un peu partout, ici comme ailleurs.

  • Le lavis / wash : Il s'agit d'une technique permettant d'ombrer rapidement et facilement les creux d'une figurines, pour cela on utilise des encres très diluées, transparentes et liquides, dont le principal va naturellement "couler" dans les creux et donc y déposer le plus de pigment, ombrant naturellement ces reliefs en séchant. Les Shade GW sont pour ça très pratiques et font gagner un temps fou, perso je ne m'en passe plus.
  • Le brossage à sec / drybrush : La technique du débutant par excellence ; l'idée est de mettre en valeur rapidement les reliefs d'une figurine en "brossant" avec un vieux pinceau "ébouriffé" avec un peu de peinture sans l'avoir humidifié ou dilué la peinture. En brossant, les pigments secs de la peinture se déposent ainsi naturellement sur les surfaces saillantes.
    Si la technique est facile et rapide, elle produit un résultat très reconnaissable et pas toujours très fin : un peintre désireux de progresser délaissera petit à petit cette technique, la réservant à des cas particuliers (tissu texturé, fourrure) occasionnellement.
  • Le glaçis : Ici l'idée est de teinter une zone légèrement, par exemple pour harmoniser un dégradé entre 2 teintes : la technique n'est pas sorcier, on travaille avec de la peinture très diluée et quasi transparente.
  • Le dégradé : S'il existe plusieurs techniques permettant de produire un dégradé, je ne citerais que les 2 plus courantes : le passage successif de plusieurs teintes d'un même coloris -en partant du plus foncé- en éclaircissant progressivement sur des surfaces de plus en plus réduits (la pratique la plus courante, qui présente l'avantage d'être facile, mais relativement longue), et le passage successif de couches de peinture très diluée et très transparente sur des zones de plus en plus réduites, la teinte devenant de plus en plus prononcée à mesure des repassage (la technique que j'utilise le plus souvent).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

l'auteur Le blog a pour objectif
d’aborder la peinture
sur figurines et l’univers
du jeu de figurine / jeu de plateau en général ; tutoriaux, pas à pas, reviews, bonnes pratiques, tests, tips et astuces…

Si le hobby et la peinture de figurines vous intéressent, si vous voulez partager et échanger à ce sujet, apprendre à peindre rapidement de jolies figurines, découvrir des méthodes pratiques et des tips sympas, vous êtes au bon endroit !

Des sous pour manger svp


Tu as envie de m'aider un peu à produire d'autres tutos ? Tu veux soutenir l'effort de guerre ? Ou tu as simplement trop d'argent ? Tu peux faire un don !

Les prochains figostages


S'abonner au blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.