[ Contrast ] Pourquoi c’est super et pas seulement réservé aux débutants !

Mieux vaut tard que jamais ! Lisant pas mal de bêtises au sujet de la nouvelle gamme GW Contrast et de son utilisation supposée, et à qui et à quoi elle est dédiée.
Les copains d'Hobby Max m'en ayant filé tout un stock pour que je teste la chose et ayant eu l'occasion d'animer un petit atelier découverte sur place, je me suis dit qu'un petit article de fond accompagné d'un step to step basique ne serait pas de trop !

Pour commencer, déconstruisons quelques mythes à propos de Contrast

1/Non, ce n'est pas un équivalent de la lasure, et ce n'est pas destiné à faire de la trempette.

2/Non, ce n'est pas ni destiné exclusivement aux débutants ou aux gens qui veulent peindre à la chaine...

3/...Mais ça leur rendra de grands services, tant il est facile de produire rapidement de grandes quantités de figurines avec un résultat tabletop très chouette...

4/...Pour autant, un peintre qui souhaite des rendus plus poussés y trouvera tout autant son compte, notamment dans le gain de temps sur les parties pas forcément les plus funky, à savoir la pose des couleurs de base et l'ombrage.

5/...Ceci étant, ça ne fait pas non plus le taf à votre place comme on peut le lire parfois ; cela permet d'optimiser le temps de travail sur certaines étapes du job, mais ça n'enlève pas la nécessité de s'appliquer un minimum et de reprendre ensuite la figurine si on veut mieux que du joli tabletop.

6/Il y a plein de façon d'utiliser la gamme ; à l'aéro il y a possibilité de faire des ombrages très subtils... Dilué, il est tout à fait possible d'utiliser les teintes en glaçis.

7/Relativement à son utilisation, ce n'est pas si cher que ça : déjà parce que les pots sont plus grands, mais surtout parce qu'on en applique très peu puisqu'un passage suffit à teinter, et surtout, en une application on a fait l'équivalent d'un passage d'une couleur de base classique (au moins 2-3 couches) ET d'un shade.

8/La gamme n'est pas adaptée à tout les usages pour autant ; si elle performera de façon spectaculaire sur des figurines détaillées, aux reliefs marqués (drapés, armures complexes, etc...) elle sera bien moins intéressante sur des figurines proposant de grandes surfaces planes (Par exemple certaines grosses armures Tau, les Primaris de base sur les grandes surfaces, etc...) qui proposeront des rendus moins impressionnants... Quand aux véhicules types Leman Russ ou Dreadnought, c'est à oublier, la tension de surface n'étant pas étudiée pour des surfaces si importantes ; tout ce que vous en retirerez, c'est une couche de base qui fait des taches et qui laisse apparaître les coups de pinceaux... Ici comme ailleurs, à chaque outil son usage.

9/Pour les gens qui raisonnent à ce qu'ils voient passer sur le net en mode "Oui mais les trucs que j'ai vu postés avec c'était moche" : oui, c'est vrai ; mal utilisée, sans compréhension de son utilité ou de son comportement, ça peut ne rien donner de beau. Cela dit pourrait-on dire l'inverse des peintures classiques ? Pour autant, quand vous voyez une figurine pas top, en concluez vous que la gamme *insérez n'importe quelle gamme ici* est inadaptée ?
Avec un peu de temps, de tests et d'intelligence, par contre... 😉

 

Les avantages de Contrast selon Saint-Jean

1/La viscosité de la peinture, qui permet très facilement de teinter les zones souhaitées sans avoir besoin de le faire précisément ; il suffit de charger son pinceau et de "toucher" les parties, creux et reliefs souhaités pour que la peinture se répartisse d'elle-même... Mieux encore, les pigments se déposent très facilement, pas besoin de passer plusieurs fois ou d'insister, il suffit d'entrer en contact avec la partie en question pour que les pigments d'y déposent. C'est pratique, rapide, et ça ne demande pas de remouiller régulièrement son pinceau ou de rediluer.

2/Le gain de temps : en un passage, on fait l'équivalent d'une couche de base qui demande en temps normalement au moins 2 ou 3 couches pour être uniforme, et d'un ombrage par lavis (shades)

3/La possibilité de les utiliser en glacis tout prêt très facilement en les re-diluant, pour teinter des surfaces.

 

Assez parlé, testons donc la chose !

Vous vous souvenez de ma méthode basing - ombrage (shading) - éclaircissements - highlighting ? Et bien ici, elle passe à basing - éclaircissements - highlighting, réduisant ma méthode de travail à 3 étapes, et réduisant drastiquement le temps de production, notamment sur la première étape.

Je commence donc par sous-coucher la bestiole, d'abord en gris, puis avec un coup de bombe pour poser un éclaircissement zénithal en blanc (en Wraith bones précisément) pour pousser les contrastes au maximum en faisant un pré-éclaircissement. Ce n'est pas vital, la peinture Contrast étant déjà très transparente elle proposera déjà de légers dégradés sur la couche initiale, mais cela poussera encore plus ces contrastes.

Une fois n'est pas coutume, les photos sont absolument immondes, faisant ressortir un aspect "pointillé" sur la sous-couche, en réalité invisible à l'oeil nu. On ne m'en tiendra pas rigueur 😉

J'applique ensuite la première couleur, du Skeleton Hordes, sur les bandages et parchemins ; avec mon pinceau chargé, je me contente de passer sur toutes les parties en question, les pigments teintant naturellement les surfaces et se déposant plus massivement dans les creux pour les ombrer.
Je m'occupe ensuite de la jupette, que j'ai décidée de faire en cuir, à base de Wyldwood.

Le temps que ça sèche, je m'occupe des tissus rouges à coup de Blood Angels Red ; pas de risque de ne pas avoir la même teinte partout ou avoir des raccords de couleurs ; tant que ce n'est pas secs, la teinte est homogène, même si je repasse ! Au pire j'aurais un surplus de liquide, qu'il me sera facile de contrôler comme pour un shade, en déchargeant mon pinceau et en l'utilisant pour "boire" ledit surplus.

Les bandelettes sont particulièrement représentatives une fois sèche : je rappelle que j'ai fait en tout et pour tout un barbouillage de Skeleton Hordes, ni plus ni moins, je n'ai rien repris de plus et pourtant elles sont déjà particulièrement convaincantes.

Une fois sec, voici le résultat ! A ce stade, je rappelle à toute fins utiles que la figurine à ce stade n'a rien reçue d'autre que mes couleurs Contrast : ni éclaircissement, ni shade, ni quoi que ce soit d'autres : j'ai simplement 5 couleurs toutes issues de la gamme Contrast, rien de plus, et sans les altérer.

En toute honnêteté, je pourrais tout à fait utiliser cette figurine à ce stage sur une table sans qu'elle ne fasse saigner des yeux, c'est déjà très efficace vu le temps de travail.
A ce stade, j'ai passé en tout et pour tout environ 45 minutes.

Je vernis la figurine ensuite pour 2 raisons : protéger la couche de base, pour une raison simple : les couches sont très fines du fait de la composition et du fonctionnement particulier de ces peintures, et elles sont donc naturellement plus fragiles ; à force de manipulation, le risque de voir les arrêtes saillantes perdre progressivement leur couleur existe.
La seconde, c'est que j'utilise un vernis ultra-matte pour éliminer l'aspect brillant que peuvent avoir certaines couleurs : c'est dit, j'aime pas quand ça brille !

Voila qui est fait ; ne reste plus qu'à reprendre les pinceaux pour améliorer cette base déjà plutôt chouette vu le peu de temps et d'effort passés dessus.

Je reprends donc ma méthode habituelle pour dégrader les couleurs à coups de glaçis vers les couleurs les plus claires, et je termine par les higlhights, dont certains dont déja plus ou moins posés et marqués par la couche sèche de Contrast qui naturellement teinte mais adhère moins sur ces parties saillantes, les laissant plus claires : c'est particulièrement visible sur le bandeau du pagne sur la photo au dessus.

J'en profite également pour texturer légèrement la jupette en cuir, en ajoutant éraflures et usure.

On y est ! Ne reste plus qu'à mettre la tête que j'ai traitée à part, puis à socler !

Et voilà le résultat !

Temps final de production : un peu moins de 2H, là où il m'en aurait fallu environ 4H avec ma méthode classique.
Qu'on se le dise, il y a plus de boulot sur le socle (qui lui n'utilise pas de Contrast) !

Convaincus ?

Et parce que je ne suis pas vache, quelques petits conseils bienvenus ! 😉

5 Comments

  1. flow3b
    21 juillet 2019
    Reply

    Salut! Super article! Je suis devenu fan de la gamme contrast mais j’ai toujours des difficultés à trouver la bonne couleur pour éclaircir. Est-ce que tu peux nous indiquer les références utilisées pour éclaircir en fonction de la couleur contrast ? Merci.

    • VinZ
      21 juillet 2019
      Reply

      Merci merci ! 🙂
      Vaste question, c’est assez difficile, déjà parceque je n’ai pas testé toute la gamme, mais aussi parceque cela dépend de la couleur de ta sous couche, mais aussi des goûts de chacun ; il n’y a pas une bonne façon de faire, c’est a toi de voir vers quoi tu veux tirer question éclaircissement, mais si tu bosses a coup de glacis comme moi, peut importe, la transition sera douce dans tous les cas ; reste a voir si tu veux un éclaircissement discret, marqué, ou contrasté…

  2. flow3b
    22 juillet 2019
    Reply

    ok merci.
    je vais essayé de changer ma façon de faire. D’habitude je pars de la couleur de base que s’éclaircit progressivement à l’ivoire. on va essayé avec des glacis successifs.

  3. 25 juillet 2019
    Reply

    Un article très intéressant comme d’hab’ ^^

    Cependant je ne partage pas totalement ton point de vue, surtout concernant le fait que ce ne soit pas de la lasure… Car en ce qui me concerne, les Contrasts ne sont rien de plus qu’une gamme de lasures acryliques aux teintes intéressantes… Mais fort chères.

    J’utilise la lasure acrylique de manière intensive mais je ne trempe jamais, je ne dépose qu’au pinceau… Et pour avoir testé les machins au GW de Bordeaux, cela n’a fait que confirmer ce que je pensais.

    A ce jour, je n’en ai acheté que 3 pots et sauf exception, ce seront bien les seuls ^^

    Je vais très bientôt tester la recette alternative des Contrasts donnée par Goobertown Hobbies sur Youtube… Car ça promet des économies fort substantielles ^^

    Je te rejoins totalement sur le fait que les Contrasts ne sont absolument pas LE produit miracle qui fait tout en même temps ainsi que le café et qui tond la pelouse : certains pensent déjà rivaliser avec des rock-stars des Golden Demon… Alors qu’il faut davantage d’humilité et surtout du travail ^^

    Serviteur,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

l'auteur Le blog a pour objectif
d’aborder la peinture
sur figurines et l’univers
du jeu de figurine / jeu de plateau en général ; tutoriaux, pas à pas, reviews, bonnes pratiques, tests, tips et astuces…

Si le hobby et la peinture de figurines vous intéressent, si vous voulez partager et échanger à ce sujet, apprendre à peindre rapidement de jolies figurines, découvrir des méthodes pratiques et des tips sympas, vous êtes au bon endroit !

Des sous pour manger svp


Tu as envie de m'aider un peu à produire d'autres tutos ? Tu veux soutenir l'effort de guerre ? Ou tu as simplement trop d'argent ? Tu peux faire un don !

Les prochains figostages


S'abonner au blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.